L'alphabet et l'apprentissage de la lecture

Abécédaire de l'alphabet

Les petits se préparent tôt dans la vie à l'apprentissage de la lecture. Ils découvrent rapidement que leur habileté à lire leur permet de se former, de s'informer, de se divertir, de communiquer,. Mais contrairement à une idée préconçue, apprendre à lire est difficile pour tous les enfants. S'ils réussissent à faire leurs premiers pas et à prononcer leurs premières paroles sans difficultés particulières, il en est tout autrement de l’apprentissage de la lecture. Pourquoi donc?

Tout simplement parce qu’à l'opposé de la marche et du langage oral dont la maîtrise se fait de façon naturelle, apprendre à lire est complexe et exige un enseignement bien spécifique. Pour apprendre à lire, il faut obligatoirement bien saisir le principe alphabétique, c’est-à-dire que les lettres de l'alphabet sont des symboles qui reproduisent en quelque sorte les sons de la parole. Or, bien que l’invention de l'alphabet soit une idée ingénieuse, elle demeure une invention abstraite, une démarche quasi contre nature pour un jeune enfant dont les capacités d’abstraction sont plutôt limitées.

Comment lui est-il possible en effet d'imaginer que le mot jouet par exemple est composé de cinq sons distincts de l'alphabet?

Avec la méthode syllabique – la plus ancienne méthode d'apprentissage de la lecture, l'élève était tenu dans un premier temps de déterminer, de lire puis d'écrire les voyelles. C'était ensuite au tour des consonnes, puis des syllabes et enfin des mots. Cette formule était jugée la plus efficace mais également la plus ardue. Ce sont des méthodes d'enseignement plus immédiates, basées sur la mémorisation des mots plutôt que sur la compréhension de l'alphabet, qui sont le plus couramment utilisées aujourd'hui. Des méthodes qui répondent en somme au désir d'instantanéité de la société actuelle.